Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 11:27

  

 

Les textes traditionnels de médecine tibétaine spécifient les conditions premières pour être un bon médecin ou guérisseur, ils définissent le médecin ou le guérisseur, son attitude, et ils décrivent les différents types de médecins, leurs connaissances et leur comportement.

 

Les conditions premières pour être un bon médecin sont la connaissance, la bienveillance, l’engagement moral, la compétence, la persévérance et l’aptitude à entretenir de bons rapports avec les autres.

Le médecin se définit comme un guérisseur qui a une connaissance complète des trois humeurs, des constituants physiques et des remèdes. Un médecin tibétain devrait aussi être un bon expert en pharmacopée et dans la préparation des médicaments, et un fin psychologue. Un médecin qui ne possède pas ces connaissances sera incapable de trouver le traitement approprié pour les différents types de maladies.

 

Un médecin de type supérieur est capable de guérir n’importe quelle sorte de maladie physique ou mentale et aussi capable de guérir de l’influence obscurcissante de l’ignorance de la vraie nature des choses, qui est la source véritable de tous les maux.1

 

Un médecin spécial est celui qui est doté de clairvoyance dans l’esprit des autres, qui manifeste de la bienveillance, de la compréhension devant la souffrance du patient et de l’honnêteté.

 

 amchi tibetain 

 

Les médecins ordinaires sont de deux sortes : qualifiés ou non-qualifiés.

 

Ceux qui sont qualifiés ont la connaissance nécessaire de la théorie et de la pratique de la médecine et une expérience notable dans leur profession ainsi qu’un engagement moral. Ils s’adonnent à la recherche intérieure et ils ne sont pas limités par les intérêts mondains, ils sont affectueux et compatissants et ils sont assidus à leur travail, la santé de leurs patients leur est aussi importante que la leur propre et ils sont réceptifs aux autres systèmes médicaux.

 

Les médecins non qualifiés sont ceux qui n’ont aucune connaissance médicale, n’ont pas appris la pratique clinique et n’ont aucune expérience, ils ignorent les méthodes de diagnostic et particulièrement l’examen du pouls et des urines, ils ne sont pas capables de donner des conseils concernant le régime et le comportement, ils ignorent les méthodes de soins, ne savent pas préparer les médicaments à base d’herbes, calmantes et dépuratives, ils n’ont pas les outils nécessaires, ne savent pas appliquer les thérapies externes et ne savent pas prévoir l’issue de la maladie.

 

Ceux qui se rapprochent de la pratique du massage tibétain, même s’ils ne sont pas des médecins qualifiés, peuvent , par la pratique du massage et en approfondissant dans le même temps leur connaissance de la médecine tibétaine, devenir petit à petit de bons thérapeutes.

 

1 La médecine tibétaine, considère que la source de l’altération des trois humeurs du corps se trouve dans les trois émotions principales: l’attachement, la colère et l’ignorance. La principale étant l’ignorance, c’est-à-dire l’ignorance de la vraie nature des choses. En ce sens, on peut dire que la médecine tibétaine est strictement liée à la pratique spirituelle, dont le but est justement de dépasser cette condition au moyen d'une connaissance qui n’est pas intellectuelle mais plutôt comme un éveil intérieur.

 

Les 11 voeux du médecin tibétain :

 

11 voeux du medecin 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by medecine-traditionnelle-tibetaine - dans Principes
commenter cet article

commentaires

appareil audition 05/01/2014 18:30

ce genre de médecine peut il s'appliquer à l'audition ?

medecine-traditionnelle-tibetaine 25/05/2015 10:35

oui parfois

medecine-traditionnelle-tibetaine 05/01/2014 20:14



Oui, c'est une médecine générale.